Parasites

Moufette

Description :

Longueur totale de 5,40 à 7,75cm
Queue : de 1,75 à 2,80cm
Oreille : de 2,5 à 3,5 cm.

Les mâles et femelles adultes pèsent de 0,8 à 5,3 kg et atteignent leur poids maximum à l’automne. Les mâles sont légèrement plus gros que les femelles. Le poids des nouveau-nés est de 26 à 41 g.

La mouffette a le pelage noir. Son dos est marqué de deux larges rayures blanches que se rejoignent au niveau de la nuque. Elle dégage une odeur nauséabonde.

Habitat :

La mouffette fréquente une grande variété d’habitats. On la trouve dans les forêts mixtes ou décidues, les prairies et les régions agricoles.

Reproduction & longévité :

Les femelles ne produisent qu’une seule portée par année comprenant de 2 à 10 petits. L’accouplement a lieu en février ou mars et les jeunes naissent en mai, après une gestation de 62 à 66 jours. Les nouveau-nés sont aveugles et couverts d’un fin duvet. Ils sont sevrés à 6 ou 7 semaines et atteignent la maturité sexuelle à 7 mois.

La mouffette peut vivre 10 ans en captivité. En milieu naturel, la longévité maximum serait de 6 ou 7 ans, mais la plupart ne dépassent pas l’âge de 3 ou 4 ans.

Prédateurs :

Le grand duc est son principal prédateur. Elle doit craindre aussi le lynx roux, le loup-cervier, le renard roux, le coyote, le pékan et le couguar.

Nourriture :

Elle se nourrit d’insectes, de déchets, de fruits, de graines et de noix, de plantes herbacées, de petits mammifères, d’oiseaux, de reptiles et de batraciens.

Généralités :

La mouffette rayée possède un moyen de défense extrêmement efficace. Lorsqu’elle est menacée, elle lève la queue, tourne le dos à l’Adversaire et projette dans sa direction un jet de liquide fétide à l’odeur musquée et persistante, qui brûle les yeux et provoque parfois une cécité temporaire. Ce liquide jaunâtre est sécrété par deux glandes anales qui en se contractant peuvent projeter cour contenu avec une précision étonnante à plus de 6 mètres de distance. Un nettoyage à l’ammoniaque, à l’essence ou au jus de tomates vient habituellement à bout de cette odeur.

Essentiellement nocturne, la mouffette passe la journée dans un terrier abandonné de marmotte ou de renard. Elle aménage souvent son propre abri dans un tas de pierres, sous une souche ou sous un bâtiment.

Son terrier comporte jusqu’à 5 entrées débouchant sur un tunnel de 3 à 4,5m de long et menant à une chambre tapissée d’herbes et de feuilles, environ 1m sous la surface du sol. De la fin novembre à la mi-février, la mouffette cesse de s’alimenter et vit de ses réserves de graisse. Elle n’hiberne pas mais ralentit ses activités et entre dans un état de torpeur. Les femelles et leurs petits se réunissent pas petits groupes (jusqu’à 20 individus) dans des terriers communautaires où elles passeront l’hiver en compagnie d’un seul mâle adulte. Les autres mâles nichent seuls et sortent parfois les jours de dégel.


logo ABC Les régions déservies en Estrie

 
 

Rejoignez-nous sur notre page Facebook!

Nouvelles

L’arrivée des nuits plus fraîches poussent plusieurs espèces de rongeurs à se préparer pour la période hivernale. Votre maison devient donc un lieu de refuge et ce, bien souvent à votre insu. Demandez une consultation.

La coccinelle asiatique ainsi que la mouche pollénie choisissent aussi nos demeures pour y passer l’hiver. Demandez une estimation gratuite sur nos traitements. Travail garanti.

Consultez aussi notre document sur les punaises de lit.

Heures d’ouvertures
Lundi au vendredi 8h à 17h

Témoignages

Pizzéria Orford est client d’A.B.C extermination depuis son ouverture à Magog. 
« Votre professionnalisme, votre service et votre disponibilité ont toujours répondu entièrement à nos besoins. Vous êtes les meilleurs! Bravo! »

Nicole Blanchard,
propriétaire Pizzéria Orford, Magog