Parasites

Marmotte

Description :

Longueur totale : 45,7 à 65,7 cm.
Queue : 1,05 à 1,63 cm.
Oreilles : 2,5 à 4 cm.

Les mâles et femelles adultes pèsent entre 7,6 et 9,3 livres. Leur poids varie énormément selon la saison, atteignant son maximum à l’automne. La marmotte a de petites oreilles rondes et des pattes courtes et robustes. Son corps est trapu, et sa tête est large et plate.

Habitat :

Elle fréquente les pâturages, les terrains accidentés parsemés de couches et de cailloux, les forêts clairsemées et les pentes rocheuses. Elle préfère les terrains sablonneux et biens drainées. Elle élit souvent domicile sur les talus bordant les autoroutes.

Le terrier de la marmotte est creusé à flanc de colline ou sur un terrain plat bien drainé. Il est constitué de 2 à 5 entrées reliées à diverses chambres par un réseau de tunnels. Les chambres mesurent environ 38 cm de diamètre et sont quelquefois tapissées de feuilles et d’herbes sèches. Elles sont toujours gardées propres par l’animal qui enterre ses fèces à l’extérieur ou à un endroit précis du terrier.

Exemple d’un terrier :



Reproduction & longévité :

Les femelles s’accouplent en mars ou avril, et n’ont qu’une seule portée par année. Les petits, au nombre de 2 à 9 (moyenne 4 à 5) naissent après une gestation de 28 à 32 jours. A la naissance, ils sont nus, aveugles et sourds. Ils quittent le terrier familial vers l’âte de 3 mois et deviennent matures au cours de leur deuxième année. La longévité de la marmotte des de 4 à 6 ans à l’état sauvage et de 8 à 10 ans en captivité.

Prédateurs :

Ses principaux prédateurs sont le renard roux, le chien et le coyote, le lynx roux, l’ours noir, le vison et diverses espèces d’oiseaux rapaces.

Nourriture :

La marmotte se nourrit essentiellement de plantes vertes : trèfle, luzerne, renoncule, pissenlit, plantain. Elle ne dédaigne pas l’écorce et les ramilles de certains arbustes ni, à l’occasion, les fruits et légumes des jardins et certains insectes.

Contrairement aux autres écureuils, la marmotte n’amasse pas de nourriture. Elle accumule plutôt une réserve de graisse qui représente à l’automne jusqu’à 55% de sa masse totale. En été, la marmotte s’active tôt le matin ou en début de soirée. Friande de soleil, elle se prélasse de longues heures étendue à l’entrée de son terrier. Lorsqu’elle est dérangée, elle pousse un sifflement strident caractéristique avant de réintégrer son gîte, d’où son nom commun de siffleux.

Généralités :

Fin septembre, elle se terre dans son nid et entre en hibernation. Cette léthargie est entrecoupée tous les 4 à 6 jours de courtes périodes de réveil. Les premières sorties du terrier ont lieu en février ou mars. Solitaire, la marmotte établit ses relations de dominance avec ses voisins. Elle signale sa présence sur un territoire, en frottant les glandes odorantes de son menton et des commissures de sa bouche sur les pierres, les mottes de terre et les entrées du son terrier.


logo ABC Les régions déservies en Estrie

 
 

Rejoignez-nous sur notre page Facebook!

Nouvelles

L’arrivée des nuits plus fraîches poussent plusieurs espèces de rongeurs à se préparer pour la période hivernale. Votre maison devient donc un lieu de refuge et ce, bien souvent à votre insu. Demandez une consultation.

La coccinelle asiatique ainsi que la mouche pollénie choisissent aussi nos demeures pour y passer l’hiver. Demandez une estimation gratuite sur nos traitements. Travail garanti.

Consultez aussi notre document sur les punaises de lit.

Heures d’ouvertures
Lundi au vendredi 8h à 17h

Témoignages

Pizzéria Orford est client d’A.B.C extermination depuis son ouverture à Magog. 
« Votre professionnalisme, votre service et votre disponibilité ont toujours répondu entièrement à nos besoins. Vous êtes les meilleurs! Bravo! »

Nicole Blanchard,
propriétaire Pizzéria Orford, Magog