Parasites

Guêpe commune

 Description :

La guêpe commune a des rayures de couleurs jaune et noire et possède une sorte de tache noire sur le dessus de la tête. C’est par les rayures que l’ont distingue les espèces. Elle mesure environ ½ pouce de long. La reine est un peu plus longue ¾ pouce. Elle a deux paires d’ailes pour voler. Elle possède également six pattes articulées. La guêpe commune a un dard qui, contrairement à l’abeille, est fait en forme de pique et elle peut donc le retirer et piquer une autre fois et encore une autre, etc. Sur sa tête, il y a deux antennes noires qui servent à la communication. Le corps est fait en trois parties; la tête, l’abdomen et le thorax.

Habitat et cycle de vie :

Les nids sont construits dons les arbres, arbustes, ou dans des endroits protégés comme sous les galeries, corniches et greniers, cabanons, derrière le revêtement des habitations, dans le sol etc. Les nids sont faits de fibres de bois mâchés et mélangés avec la salive des guêpes.

La guêpe commune est un insecte social vivant dans une colonie. Nous retrouvons au sein d’une même colonie des ouvrières, une ou des reines et des mâles. Les colonies ne vivent qu’une saison. La nouvelle reine fécondée passera l’hiver dans un endroit protégé et sortira lors de chaudes journées (fin avril au début mai), se choisira un site idéal pour commencer à construire son nid. La reine se nourrira de ses premières larves pour environ 18 à 20 jours. Les premières larves à passer au stade de la pupe, émergeront et deviendront les premières ouvrières. Vers la mi-juin, les premières adultes ouvrières sortent et assument les tâches de l’agrandissement du nid, volent à la recherche de nourriture, prennent soin de la reine et des larves et assurent par le fait même la défense de la colonie. À partir de ce moment et jusqu’à sa mort à l’automne, la reine demeure à l’intérieur et ne fait que pondre des œufs. La colonie prend rapidement de l’expansion et peut atteindre jusqu’à 5000 ouvrières avec un nid de 10 000 à 15 000 cellules tard en août et début septembre. Il y a une période de fécondation. Les nouveaux mâles et nouvelles reines sont nourris par les ouvrières. Après la fécondation, les mâles meurent. Les nouvelles reines fécondées se font des réserves rapidement afin de passer l’hiver et se trouvent un site protégé. Lorsqu’arrive le printemps, le cycle recommence. C’est la température du printemps qui influera le plus sur l’établissement des colonies.

Reproduction :

Chez les guêpes, seul un individu dans une colonie peut se reproduire. C’est la reine.
La guêpe commune vit en colonie de 5 000 à 10 000 individus. Certaine guêpes sont des ouvrières, d’autres ne servent à la reproduction.

Les guêpes se nourrissent de matière sucrées, comme le jus contenu dans les fruits. Elles mangent aussi de la viande en décomposition et le nectar des fleurs. La reine est nourrie par des ouvrières qui lui donnent un peu de tout.
Les mâles ne piquent pas, leur rôle n’est qu’associé à la reproduction. Contrairement à l’abeille, la guêpe peut retirer son dard et s’en servir encore. 

La guêpe commune devient une nuisance vers la fin de l’été soit en août et septembre. C’est à ce moment que les nids deviennent gros et la population est élevée. Leur recherche en nourriture devient donc de plus en plus importante et c’est à ce moment qu’elles viennent nous visiter sur les terrasses extérieures, lors de pics-niques, terrains de campings à la rechercher nourriture riche en sucres et ou protéines (ex : liqueurs, cidre, jus, fruits, bonbons, crème glacée, poissons, viandes, hamburgers et hot-dogs.
Les ouvrières ne survivent pas à l’hiver. Et le même nid n’est jamais réutilisé.

Conseils :

  • Lorsque vous essayez de détruire un nid, il est déconseillé de se tenir directement sous celui-ci. Il est toujours préférable de faire affaire avec un professionnel en gestion parasitaire.
  • Ne jamais essayer de brûler ou inonder un nid de guêpes. Cela les rendra agressives et donc davantage de risques de piqûres.
  • Faire attention pour ne pas passer la tondeuse par-dessus un nid dans le sol.
  • Ne jamais essayer de frapper ou faire fuir la guêpe d’un coup de main ou encore piéger l’insecte contre son corps. Les mouvements rapides stressent facilement les guêpes et les risques de piqûres augmentent.
  • Éviter les parfums lourds, floraux. Le parfum attire les guêpes.
  • Utiliser un aérosol commercial homologué spécialement conçu pour détruire les nids de guêpes et frelons en ayant un jet puissant et volumineux pouvant aller de 15 à 20 pieds de distance.
  • Utiliser les services d’un spécialiste en gestion parasitaire pour détruire les nids est fortement recommandé.


logo ABC Les régions déservies en Estrie

 
 

Rejoignez-nous sur notre page Facebook!

Nouvelles

L’arrivée des nuits plus fraîches poussent plusieurs espèces de rongeurs à se préparer pour la période hivernale. Votre maison devient donc un lieu de refuge et ce, bien souvent à votre insu. Demandez une consultation.

La coccinelle asiatique ainsi que la mouche pollénie choisissent aussi nos demeures pour y passer l’hiver. Demandez une estimation gratuite sur nos traitements. Travail garanti.

Consultez aussi notre document sur les punaises de lit.

Heures d’ouvertures
Lundi au vendredi 8h à 17h

Témoignages

Pizzéria Orford est client d’A.B.C extermination depuis son ouverture à Magog. 
« Votre professionnalisme, votre service et votre disponibilité ont toujours répondu entièrement à nos besoins. Vous êtes les meilleurs! Bravo! »

Nicole Blanchard,
propriétaire Pizzéria Orford, Magog